29 Mai 2012

Résultat du sondage «Je passe à l’action»

 

126 personnes ont répondu à mon sondage «Je passe à l'action». Merci à ceux qui ont pris le temps d'y répondre.

Les résultats mettent en avant d'une manière très évidente que la «discipline personnelle» est le frein majeur lorsqu'il faut passer à l'action, 66% des personnes considèrent en manquer.

56% disent qu'il est difficile de changer sans être accompagné. Cette réponse ainsi que la première explique bien la recrudescence des coachs ces dernières années. Changer ses habitudes est quelque chose de compliqué et pas forcément naturel, aussi il est sage et conseillé en effet de se faire accompagner. Le processus sera certainement plus facile et rapide.

55% reconnaissent que leurs objectifs ne sont pas suffisamment clairs. Là non plus, rien de vraiment surprenant . Un grand nombre de personnes confondent des bonnes intentions et des objectifs. Un objectif se doit d'être spécifique, mesurable définit dans le temps.

52% ont répondu oui à la question «J'ai peur des conséquences de ce qui pourrait arriver ». L'inconnu et sortir de sa zone de confort restent des obstacles importants dans une démarche de changement. Et donc, freinent la prise de décision quand vient le temps de passer à l'action.

50% considèrent avoir trop d'objectifs en même temps. Il est prouvé que trop d'objectifs est égal à pas d'objectif! Trop de priorités empêchent souvent la concentration et donc le passage à l'acte.

49% des interrogés «ne savent pas dire non» . Très proche de la discipline personnelle, savoir dire non aide à faire des choix, résister aux tentations et sollicitations permettent généralement de se concentrer sur ses priorités.

47% disent manquer de confiance en eux. Manquer de confiance en soi paralyse souvent, le système de croyances est aussi un élément pénalisant pour entreprendre une démarche de changement. Croire que l'on va échouer, ou croire que les autres vont se moquer fragilise une personne.

35% seulement considèrent être mal organisés, ce qui peut être paradoxal avec la discipline personnelle. Est-ce que cela voudrait dire que les activités sont bien inscrites à l'agenda, mais au moment de passer à l'action , on décide de faire autre chose?

28% considèrent qu'une fois l'action entamée, ils n'abandonnent pas facilement.

Ce dernier point montre bien que comme une pour fusée, l'énergie nécessaire est énorme pour le décollage et l'envoyer sur orbite. Une fois sur «les rails» tout devient beaucoup plus faciles.

J'espère que ceux qui ont participé à ma web-conférence ont maintenant plus d'outils et des meilleures stratégies pour passer à l'action.Pour les autres je reste à votre disposition, et mon livre  «Pas d'excuses!» «Mode d'emploi pour passer à l'action» est disponible.

Vos commentaires et réactions sont toujours les bienvenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *