26 Avr 2018

Êtes-vous sûr de bien communiquer?

Avons-nous toujours pleinement conscience que la qualité de notre communication est un des facteurs clés de notre réussite tant dans notre vie personnelle que professionnelle?

Chacun d’entre nous interagit avec autrui depuis notre plus jeune âge, d’une manière plus ou moins intense et fréquente, les techniques et les outils pour mieux communiquer avec l’entourage professionnel et personnel sont nombreux et pourtant la communication reste un des obstacles majeurs dans les relations interpersonnelles et est souvent une source de conflits entre les individus.

Comment expliquer une telle situation, d’autant que personne ne se lève le matin en se disant «Aujourd’hui je vais saboter mes relations et m’efforcer de créer un maximum de discordes!»

Les raisons qui entravent la communication peuvent être nombreuses, comme le manque d’écoute ou d’intérêt que l’on porte à son interlocuteur; les interprétations hâtives ou les aprioris; les barrières de langage ainsi que bien d’autres raisons.

Une explication très pertinente d’une mauvaise communication entre les individus est la différence qui existe entre les personnalités ainsi qu’un manque d’adaptation à son interlocuteur.

Au-delà des différences de personnalité, il a été observé que la manière de dire les choses a souvent plus d’importance que ce qui est réellement dit. Notre message est particulièrement peu efficace lorsque nous sommes sous stress et que notre spontanéité prend le dessus.

Et pourtant,nous souhaitons tous être spontanés et avoir des échanges positifs avec les personnes avec qui nous échangeons, tant sur le plan professionnel que personnel.

Le psychologue américain Taibi Kahler travaille depuis de nombreuses années à répondre à ce problème que nous rencontrons tous au quotidien: « Comment leur dire?»

Taibi Kahler a élaboré une méthode pour évaluer les interactions humaines et améliorer le processus de communication. Ses recherches l’ont amené à développer un modèle appelé «Process Communication» , ses travaux ont été financés par la NASA, pour constituer des équipes complémentaires et soudées et prévoir les réactions sous stress des astronautes. Taibi Kahler a ensuite développé son modèle à travers de multiples applicatifs dont le management, la cohésion d’équipe, le recrutement, la négociation, la vente, mais aussi la famille, l’éducation, le couple. Bill Clinton a également bénéficié des techniques de cette approche lors de sa campagne présidentielle.

Taibi Kalher nous explique qu’il existe six types de personnalités, et que chacun d’entre nous possède un mélange subtil de chacune d’entre elles.

Chaque personnalité possède des besoins psychologiques bien spécifiques, une manière unique de percevoir le monde et l’environnement , un mode de communication préférentiel, des atouts et des aptitudes différents, une façon de réagir sous stress , et bien d’autres éléments qui caractérisent chaque personnalité.

Taibi Kalher insiste sur le fait qu’il ne s’agit en aucun cas de mettre les personnes dans des boites, mais bien d’identifier ce qui est dominant chez nous et chez les autres et d’utiliser les stratégies adéquates pour s’adapter et connecter avec son interlocuteur.

Ces différences de personnalités expliquent les facilités ou les difficultés que nous avons parfois à communiquer avec certains individus.

Identifier le type de personnalité et ajustez-le «Comment le dire » aux personnes que nous côtoyons est une des clés de la communication efficace.

Voici les six types de personnalités avec certaines de leurs caractéristiques, ainsi que quelques pistes pour ajuster votre comportement.

 Le type Travaillomane

Ses points forts: responsable, logique, organisé.

Il pense d’abord, identifie et catégorise. Il recherche, et analyse les faits. Il aime l’ordre et que les choses soient faites dans les délais prévus.

Son besoin psychologique: Être reconnu pour son travail

Population occidentale 25% ; 75% d’hommes et 25% de femmes.

Son comportement sous stress léger : Sur-détaille

Pour communiquer efficacement avec lui: être factuel et précis dans les interactions.

 Le type Empathique

Chaleureux, sensible, compatissant

Il ressent d’abord, perçoit les personnes et les situations par les émotions, il aime les autres et fait le maximum pour créer un environnement ou l’on va se sentir bien.

Son besoin psychologique: Être reconnu en tant que personne

Population occidentale 30% ; 25% d’hommes et 75% de femmes.

Son comportement sous stress léger : Se sur-adapte

Pour communiquer efficacement avec lui:  être attentionné et généreux dans l’expression des sentiments.

Le type Promoteur

Plein de ressources, charmeur, adaptable

L’action et les défis lui donnent son énergie. Ilperçoit immédiatement ce qu’il y à faire, et est très opportuniste.

Son besoin psychologique: Besoin d’actions

Population occidentale 5% ; 60% d’hommes et 40% de femmes.

Son comportement sous stress léger : Incite l’autre à être fort

Pour communiquer efficacement avec lui:  aller droit au but, valoriser ses initiatives

Le type Rebelle

Ludique, créatif, spontané

Il réagit aux gens et aux choses en les aimant ou en les détestant.

Son besoin psychologique: Besoin de contacts

Population occidentale 20% ; 40% d’hommes et 60% de femmes.

Son comportement sous stress léger : Manifeste ses efforts

 Pour communiquer efficacement avec lui:  créer une ambiance décontractée et accepter des interactions pas toujours conventionnelles.

Le type Rêveur

Imaginatif, calme, réfléchi

Il a besoin de temps et d’introspection pour fonctionner d’une manière optimale et prendre ses décisions.

Son besoin psychologique: Besoin de solitude

Population occidentale 10% ; 40% d’hommes et 60% de femmes.

Son comportement sous stress léger : Devient silencieux

 Pour communiquer efficacement avec lui:  Respecter son «espace» et son besoin d’introspection.

Le type Persévérant

Consciencieux, engagé, observateur.

Il juge d’abord, évalue les situations et les choses en fonction des ses opinions et ses valeurs.

Son besoin psychologique: besoin d’être reconnu pour ses opinions

Population occidentale 10% ; 75% d’hommes et 25% de femmes.

Son comportement sous stress léger : Se focalise sur ce qui ne va pas

 Pour communiquer efficacement avec lui:  encourager l’échange d’opinion

Les descriptions faites des différents types de personnalité et la manière de communiquer ne sont qu’un échantillon de la panoplie de stratégies et des caractéristiques que le modèle Process Communication nous offre.

Il est évident que connaître et maitriser ce type de modèle est une des clés pour mieux interagir avec les autres, mais une condition est indispensable pour mieux communiquer :

Avoir le désir de comprendre l’autre et de faire les efforts pour s’ajuster à lui!

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce puissant modèle, et être plus efficace dans vos relations interpersonnelles, sachez qu’il existe de nombreux ouvrages, un test de personnalité (IDP : Inventaire De Personnalité) ainsi que de nombreuses formations.

Pour plus d’informations: http://processcommunication.ca/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *